Accueil > Videotheque
16 ans et déjà entrepreneur, pour de vrai !


Mon objectif de vie : avoir des projets et apprendre...

 

Guillaume Benech

Lycéen, Auteur, Editeur
Jury en 2016 au Championnat des ME

 


 

 

ME_Itw_Guillaume_Benech_2016Il y en a qui démarrent par une Mini Entreprise et d’autres qui se jettent directement dans le grand bain. C’est le cas de Guillaume Benech. A 16 ans, il cumule les casquettes : lycéen, écrivain et directeur d’une maison de presse et d’édition. Vous avez dit entrepreneur ?

 

 

 

Peux-tu nous présenter ton activité ?

 

La journée, je suis élève de 2de au Lycée Corneilles de Rouen. Après les cours, je gère mon activité : la maison d’édition qui publie des auteurs normands (déjà 3 livres à son actif) et le magazine trimes¬triel «L’Petit Mardi» qui traite de l’actua¬lité culturelle. Un magazine écrit par des adolescents pour tous les publics. Le magazine existe depuis 4 ans déjà. Et il vient de passer du numérique au papier. Une aberration pour certains au vu de la tendance mais je crois profondément en l’objet livre, à l’émotion et la chaleur du papier, donc c’est un vrai choix.

 

Comment devient-on éditeur à 16 ans ?


A 14 ans en fait. J’ai démarré il y a deux ans, en publiant à compte d’auteur mon premier roman. 150 € de capi¬tal de départ, quelques exemplaires d’avance pour assurer ma présen¬tation sur les Salons littéraires, puis j’imprimais ensuite mes ouvrages à la commande. Aujourd’hui, je suis mieux structuré pour les auteurs que je signe. Je peux donc appliquer une autre stratégie, à savoir une centaine d’exemplaires pour leur assurer une visibilité en librairie. Et ensuite, réim¬pression en fonction des ventes.

 

Et comment vois-tu ton avenir ?


Je souhaite continuer à avoir des pro-jets et apprendre ! Coté scolaire, je vise le bac S et Sciences Po Paris. En ligne de mire : un métier dans le journa¬lisme, le droit ou la politique peut-être. Je ne suis pas encore fixé mais je veux évoluer dans un milieu culturel. Sur le volet économique, je veux développer mon activité et contribuer à la promo¬tion du patrimoine culturel et artistique normand. J’ai récemment levé des fonds pour le lancement de chroniques littéraires en vidéos sur le web. Et si ça me prend trop de temps, pourquoi pas embaucher.