Accueil > Qui sommes-nous ? > Actualités > Article Actualités > Mini Entreprise : les stéréotypes au placard
Mini Entreprise : les stéréotypes au placard

Mini Entreprise : les stéréotypes au placard

ME_2017_actu_parite2

 

Les chiffres sont tombés, et ils sont à faire pâlir d’envie une commission sur la parité en entreprise.

 

Sur les 581 mini-entrepreneur·e·s inscrit·e·s au Salon des Mini-Entreprises organisé à Rouen au mois de mars 2017, les dirigeantEs s’imposent. En effet, sur les 208 postes de direction représentés, 53 % était occupés par des filles.

 

Dépasser l’autocensure

Les dirigeantes au féminin se sont imposées dans les postes de Direction générale où elles représentent 59% des effectifs recensés. La répartition est également équilibrée en Communication-Markéting (48 % de filles à la tête de ces services) et Commercial-Relation clients (45 %).

 

En revanche, un important travail reste à faire pour déconstruire les stéréotypes dans les services Technique-logistique où 59 % des fonctions de direction sont occupées par des garçons, dans le domaine financier où ils occupent 69 % des postes à responsabilités.

Dans le secteur administratif et ressources humaines, la tendance s’inverse franchement avec 64% des responsabilités qui échoient à des filles.

 

Encourager le choix en conscience

Au final, le bilan de cette année reste tout de même positif avec une forte progression des femmes à la tête des Mini-Entreprises, preuve que les efforts d’EPA Normandie pour encourager les filles à dépasser l’autocensure et briguer des postes à responsabilités a porté ses fruits.

 

Reste maintenant à poursuivre ce travail envers les élèves des deux sexes pour leur permettre, lors des processus de recrutement, de se libérer des attentes et injonctions sociétales et choisir leur poste en fonction de leur affinités et intérêt sans se soucier du qu’en-dira-t-on.

 

*Etude réalisée les 16, 17 et 18 mars 2017 lors du 9e Salon des Mini Entreprises au Parc des Expositions de Rouen Métropole Normandie sur la foi des inscriptions à l'évènement.

Répartition des mini-entrepreneur·e·s inscrit·e·s : 270 filles, 311 garçons.