Accueil > Partenaires > Ils nous soutiennent
Les Mini Entrepreneurs sortent couverts


Pédagogique, juridique et financière... Une triple couverture pour les M.E. 

 

EPA Haute-Normandie

Coordinateur des Mini Entreprises sur la Haute-Normandie

 


 

 

parapluie_EPAPour chaque creation de Mini Entreprise-EPA, l’établissement scolaire doit s’acquitter d’une adhésion de 300 €, et ce, même si plusieurs projets sont menés dans le même établissement. Pourquoi ? Comment ? On vous explique tout...

 

 

Même si certains se prennent vraiment au jeu, rappelons que la Mini Entreprise-EPA reste un programme pédagogique et n’a pas d’existence juridique propre. Elle fonctionne sous le couvert d’EPA HN. A ce titre, l’association assure toute la structure permettant le bon fonctionnement du projet.

 

Accompagnement pédagogique

Le volet pédagogique est au coeur de l’accompagnement. Ainsi, suite à leur adhésion, les équipes encadrantes ont accès à la plate forme intranet consacrée au programme. Elles peuvent y retrouver toutes les informations et documents nécessaires à la réalisation de leur projet : guide pédagogique, livre de comptes, méthodes de brainstorming, conseils de vente... Chaque équipe bénéficie également de la visite régulière d’un permanent EPA attitré.

 

Couverture juridique

Pour couvrir les activités des mini-entrepreneurs, EPA HN produit une assurance spécifique qui inclut une co-responsabilité avec l’établissement en cas d’incident/accident survenus dans les locaux. D’autre part, EPA HN couvre également les activités liées à la mini-entreprise même si elles se déroulent en dehors du temps et de l’espace scolaire.

 

Responsabilité financière

Qui dit entreprise, même mini, dit flux financiers. De l’argent à gérer donc, dans le cas de réalisation de bénéfices ou de pertes. Soucieuse d’une parfaite transparence dans ce domaine, EPA HN offre à chacune de ses Minis l’accès à un compte bancaire individuel pour déposer leurs gains et régler leurs fournisseurs. De plus, EPA HN se pose en garant du capital de départ constitué grâce aux avances remboursables. Ainsi, à l’issue de l’expérience, si les mini-entrepreneurs se trouvent dans l’incapacité de rembourser ses investisseurs, l’association prend en charge le déficit. Heureusement, en plusieurs années d’existence, la situation ne s’est présentée qu’à de très rares occasions.