Accueil
Entreprendre autrement en Mini-Entreprise

 

 

Il est important de sensibiliser les jeunes à cette façon «d’entreprendre autrement» dès que possible.

 

Sergine Gallenne

Marraine d'une Mini-Entreprise

Entrepreneuse sociale et solidaire

 

 

Sergine_GallenneFondatrice et gérante du Café Couture, figure de l’Entrepreneuriat social et solidaire rouennais, Sergine Gallenne a également rempli le rôle de marraine de Mini-Entreprise lsur l’année scolaire 2014-2015 à l’Atelier du Rêve de l’ITEP de l’Orée du Bois à Mont-Saint-Aignan. Rencontre de deux mondes qui ont beaucoup à s’apporter.

 

 

Quels liens peut-on faire entre l’ESS et les Mini-Entreprises ?


L’Entrepreneuriat social et solidaire repose sur 4 piliers : le repérage des besoins (social, sociétal, environnemental), l’ancrage territorial, la gouverannce démocratique et la gestion éthique. En un sens, toutes ces valeurs sont applicables en Mini-Entreprise. D’ailleurs, certaines équipes les appliquent sans même se douter qu’ils entrent dans le champs de l’ESS. L’année dernière, l’Atelier du Rêve qui a travaillé sur des tissus de récupération et a voté une rémunération égale de tous ses membres a rempli sans le savoir une partie de ses critères.

 

La ME que vous suiviez était donc orientée ESS sans le savoir ?


En effet. Ce sont des valeurs qui viennent souvent naturellement aux jeunes. C’est pour ça qu’il est important de les sensibiliser à cette façon «d’entreprendre autrement» dès que possible. Cette vision de l’entreprise attachée à l’intégration sociale et sociétale peut les motiver et les rassurer en offrant une alternative, la perspective qu’il existe une activité économique plus humaine que celle qui truste le devant de la scène dans les médias.

 

Quel conseil donneriez-vous à une ME qui veut s’accorder avec les valeurs de l’ESS ?


Dès le début, il faut réfléchir à la finalité de son projet. A qui s’adresse-t’on ?  Quel est mon objectif ? Si le profit est la seule motivation, le modèle ESS n’est pas adapté. Ensuite, les préceptes à suivre sont l’ancrage local, la gouvernance participative (1 personne=1 voix), l’affectation éthique des bénéfices... Et les équipes peuvent aussi m’appeler pour un parrainage. Je serais ravie de recommencer !