Accueil
Marie Dupuis, marraine et entrepreneuse

 

 

Beaucoup d’échec de parrainage sont dus à cette difficulté : trouver sa juste place. Mais la relation avec les élèves e se construit avec du temps et du dialogue.

 

Marie Dupuis

Marraine de Mini-Entreprises pendant 3 ans

Chef d'entreprise

 

 

23_Mars_2013_-_5me_salon_rgional_EPA_-_bis_54Marie Dupuis est une marraine d'expérience. Pendant plusieurs années, elle a suivi les Mini-Entreprises successives du lycée Saint Adjutor de Vernon, en plus de son activité de chef d'entreprise du BTP. Retour sur une expérience enrichissante et conseils aux parrains novices...

 

 

Quel est le rôle du parrain en Mini-Entreprise ?


Le parrain doit encourager, accompagner, soutenir tout le long du projet. Il oriente les élèves et les professeurs pour leur éviter les chemins embourbés et les aide à mener le projet jusqu’à son terme. Il se positionne comme un soutien, une aide. Mais il doit également résister à la tentation de faire à leur place, de ne pas les laisser expérimenter leurs propres erreurs, d’arriver à maturation par eux-mêmes.

 

Quelles sont les difficultés de la fonction et comment les contourner ?


Beaucoup d’échec de parrainage sont dus à cette difficulté : trouver sa juste place. La relation avec les élèves et les professeurs se construit avec du temps et du dialogue. On n'arrive pas en terrain conquis. Au contraire, on doit expliquer notre valeur ajoutée. Il faut aussi faire prendre conscience de la notion de respect des échéances, les remettre sur la voie sans les brusquer ou les décourager, les recadrer sans les vexer, et surtout apprendre à déléguer au PDG. Il est important de bien respecter la hiérarchie et de reconnaitre le PDG dans sa fonction de chef d’équipe capable de faire passer/redescendre le message à la classe.

 

Qu’est-ce que cette expérience vous a apporté ?


Les échanges avec les jeunes sont très intéressants. C’est une bulle d’oxygène. Voir l’enthousiasme, le dynamisme des jeunes permet de relativiser le quotidien. Et les progrès réalisés tout au long de l’année montrent que ce n’est pas du temps perdu. C’est semblable à l'intégration d'un apprenti. Il y a une vraie dimension humaniste et une volonté de favoriser l’épanouissement des jeunes. Le rôle du chef d’entreprise consiste à valoriser l’image de l’entreprise auprès des jeunes, les rassurer sur le fait que l’entreprise est une entité au sein de laquelle ils auront une vraie place. Il incarne l'Entreprise pour les jeunes, et représente parfois leur premier contact direct avec ce monde.

 

Quelles difficultés rencontrent les nouveaux parrains ?


En général, les nouveaux parrains appréhendent la confrontation avec la classe. Pourtant, dans leur entreprise, ils managent souvent plusieurs personnes avec brio. Mais dans le monde professionnel, leurs interlocuteurs parlent le même langage. Devant une classe, les parrains ont peur d’avoir un langage décalé, une attitude inappropriée. Pourtant, il faut qu’ils réalisent qu’ils possèdent l’expertise dont les mini-entrepreneurs ont besoin : la conduite de projet et la vision économique que n’ont pas forcément les enseignants.